Myriam Daguzan Bernier

Fondatrice et rédactrice en chef de ma mère était hipster / Journaliste pour BRBR, Nightlife.ca et Huffington Post Qc / Édimestre et gestionnaire de communauté chez Châtelaine.com / Gestionnaire de communauté pour LIRE à ICI ARTV
Montréal, Canada


Complétez la phrase suivante : « « L’art, c’est… »

Une façon de partager. Un échange. Une ouverture sur la discussion. Une passion. Ce qui me fait continuer jour après jour. Un mode de vie. Une nécessité. Une vision du monde. Une prise de parole.


 Quelle a été l’étincelle qui vous a amenée à devenir gestionnaire culturelle ?

Depuis toute petite, je baigne dans la culture. Ce n’était pas optionnel chez moi, ça faisait intrinsèquement partie de la vie. J’ai été élevée avec la musique qui jouait en permanence (musique du monde, rock prog., classique, chanson française, etc.) et sinon la radio branchée plusieurs heures par jour sur Radio-Canada. La télévision c’était également Radio-Canada ou Télé-Québec. Reportages, émissions culturelles, spectacles, etc. J’ai donc toujours eu une sensibilité accrue aux arts. Le déclic ne s’est pas fait à un moment particulier; la vie m’a menée vers des expériences professionnelles, des rencontres et des études qui étaient dans le domaine. Mais je dirais que la décision d’aller vers un DEC en arts plastiques – malgré le fait qu’à l’époque on me le déconseillait parce “qu’il n’y avait pas d’avenir là-dedans” (ami(e)s et connaissances) – m’a confirmé que c’était plus fort que moi et que je devais.aller dans cette direction. Les opportunités d’exploration n’ont fait que se poursuivre par la suite, mais il n’y a jamais eu, dans ma tête, de plan clair ou de chemin précis à suivre. J’ai toujours suivi mes intuitions et, manifestement, celles-ci sont un penchant artistique.


 Qu’est ce qui vous allume dans votre travail ?

Tous les emplois que j’ai occupés en culture – que ce soit comme coordonnatrice à l’éducation à DHC/ART et ensuite du web et des réseaux sociaux (au Centre Phi également) ou actuellement comme journaliste et gestionnaire de communauté, comme ancienne employée de chaînes comme Renaud-Bray et Archambault ou encore comme fondatrice et rédactrice en chef du webzine ma mère était hipster – ont été des explorations approfondies de différents milieux culturels, menées par une envie féroce de comprendre le fonctionnement de ces divers microcosmes et de saisir la création dans son ensemble. Que ce soit en arts visuels, en littérature, en cinéma, en théâtre, etc. Je n’arrive pas à choisir un domaine, c’est trop difficile pour moi: mes intérêts et, surtout, mes passions sont trop variées. Je me suis donc donné l’occasion (et j’ai été chanceuse de pouvoir le faire) de fouiner dans ces divers domaines pour mieux comprendre ce qui fait notre culture. Question, également, de mieux la défendre, la préserver et la diffuser.


Quelle est la chose que vous changeriez dans votre travail si vous en aviez la possibilité ?

Je navigue trop d’un boulot à l’autre (en étant pigiste et par intérêt personnel) pour vouloir changer quelque chose de précis à l’intérieur même d’un poste. Mon envie de changements se situe plus au niveau social et à une plus grande échelle. J’aimerais qu’au Québec, on soit fiers de nos créateurs. J’aimerais que l’on soit plus ouverts aux cultures émergentes et qu’on embrasse la création. Qu’on y découvre tout le potentiel: pour le rayonnement international, pour sa capacité à ouvrir les horizons, pour le dialogue possible, pour le discours qu’elle porte, pour ce qu’elle nous apprend sur nous. Bref, de reconnaître que la création et la culture font partie des piliers d’une société saine, forte et fière. Ce n’est actuellement pas le cas et c’est affligeant. Disons qu’en ce moment, celles et ceux qui travaillent en culture doivent avoir une bonne dose de passion en eux. Parce que l’importance et la place qu’on accorde à la culture vont en déclinant et il faut souvent tenir des projets à bout de bras. Ce n’est ni normal, ni tolérable et les choses devront changer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s